Laurie -Anne Romagne

Réalisations Artistiques

Mana

Le Mana est un concept mythique et essentiel, une vérité fondamentale. Il est à la fois tangible et intangible, expressif mais imperceptible, révélateur mais énigmatique, si naturel mais aussi fondamentalement mystérieux et ésotérique.

Le Mana vit, s’anime, se soulève, ennoblit et transcende tout, chaque être, chaque élément dans chaque dimension. Il peut aussi anéantir, ruiner et détruire jusqu’à la dernière vibration vitale.

Le Mana est séduisant, enchanteur, glamour, pénétrant, fascinant… Il est aussi effrayant, dangereux, consommant et létal.

Il est la racine même de la dualité entre la vie et la mort.

C’est l’essence du pouvoir universel, le cœur de l’univers polynésien, le propre même de la vie des êtres humains et les éléments qui le façonnent, les valeurs existentielles, culturelles et spirituelles qui ont créé le Polynésien, le Ma’ohi et qui glorifient son univers.

 

 

Reverzhi

En quête d’un point vernal, ma trajectoire contemple le fil des saisons. Mon corps subit les hautes pressions de la douleur et du chagrin et s’égare dans des paysages fictifs mais pourtant bien réels. Laisser mes suffocations atteindre une durée égale à celles de mes respirations. Traverser cet équateur céleste, dans un mouvement propre de l’esprit, changer de sphère, oublier, renaître. Rêver d’une équinoxe.

“Le bonheur dure une seconde. Lorsque l’on se réveille, à l’aube, il y a un moment agréable, juste avant que la conscience se souvienne et que le coeur se serre.”

Sylvain Tesson

Goldroom

On peut n’avoir que 25 ans, et déjà une conscience ancrée du temps qui passe. La préciosité du souvenir est prégnante, à chaque instant. Une pensée, une émotion, un paysage, s’écoulent comme des grains de sable entre les doigts. Le goût de l’enfance vient chatouiller la crainte de l’adulte. Sous forme d’une pièce aux trésors, Goldroom contient les moments paisibles et fracturés d’un jeune quotidien.

Errance

L’angoisse est une errance. Aux origines floues et au destin inconnu, j’avance à l’aveuglée. Elle vit sous ma peau, se tapit derrière les rideaux. A peine je l’effleure, elle me saute à la poitrine et m’étrangle le coeur. Douce litanie de mes blessures. Le souffle court, je la berce…

deep

…est un éloge à la fragilité. La tentative de perception d’un fil bien souvent invisible. Qui est à la fois délicat, éphémère, beau, insaisissable et rude.

Fragilité : état d’une substance qui se fracture lorsqu’on lui fait subir des chocs. Caractère de ce qui se brise facilement, précaire, vulnérable, faible, instable.

Gommes Bichromatées

Technique d’impression inventée dans la seconde moitié du XIXe siècle à partir d’un mélange de gomme arabique, d’eau, de pigments et de bichromate de potassium. Composition d’image obtenue par la superposition successive de plusieurs couches colorées exposées, rincées et séchées plusieurs fois, ce procédé minutieux et répétitif, lent et artisanal, débouche sur des résultats à chaque fois uniques, impossibles à reproduire à l’identique, d’une matière granuleuse et d’apparence picturale.

MUE

…est un auto-portrait narratif. L’aboutissement de trois années de travail, mêlant les images de plusieurs séries et les textes d’un journal personnel.

 Copyright © 2020 Laurie-Anne Romagne